DLP

DLP

mercredi 28 octobre 2015

VOC

La Vereenigde Oost-Indische Compagnie, ou la Compagnie Unie des Indes Orientales, a été fondée en 1602 et a été instrumental dans l'impérialisme néerlandaise.  Les soldats-aventuriers du VOC ont affronté les Portugais, les Espagnols, les Anglais et les autochtones pour le contrôle du marché des épices, avec grand succès.





C'est l'une de ces périodes obscures qui me fascine.  La "Guerre des Epices" est une "petite guerre", dans le sens où la plus grande armée du VOC n'a jamais dépassé 1.000 hommes.  A travers les récits, on comprend d'ailleurs que ce n'est pas la force brute qui prime, mais la capacité de la mobiliser au moment propice, dans un contexte où la désertion, la désaffectation, la maladie tropicale et l'alcool déciment le nombre et la volonté des combattants.  Ainsi certains îles nécessitent une armée pour les conquérir un jour, tandis que 30 hommes suffisent le lendemain.

J'attendais depuis longtemps une règle appropriée, puis j'ai découvert "Irregular Wars".  Entre 12 et 20 socles s'affrontent, avec une liste d'armée et un déploiement qui comporte une pertinente dose d'aléatoire.  Une armée représente 500 à 2.000 hommes, une plaquette de 25 à 100 hommes.  L'échelle est donc 1 figurine pour environ 4 à 10 combattants réel.

Grumpy's Miniatures produit cette gamme, faite pour ce genre de théâtre tropical.  Ainsi les "conquistadors" portent l'armure en lin, et sont pieds nus.  Ici c'est un socle de "targeteers", je prépare actuellement trois socles d'arquebusiers.

4 commentaires:

  1. sujet très original et la peinture des Grumpy's est super!

    RépondreSupprimer
  2. Super tes figs.
    Pour la règle j'ai testé celle de pendraken fantasy warband. En 10mm très sympa avec également 10 à 12 plaquettes.Elle ressemble assez à ce que tu décris.

    RépondreSupprimer
  3. Encore une mise en peinture de qualité, un début d'explication historique qui met l'eau à la bouche, et une règle qui me fait de plus en plus de l'œil.......

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour cet éclairage historique intéressant et ces figurines inédites, toujours bien mises en valeur ;-)

    RépondreSupprimer